BIENVENUE

Accès aux catalogues
Votre panier : 0 article

 
 
 

Newsletter – NOVEMBRE 2014

Quelques conseils pour réussir un exposé

3023061237_d69843c4e2_z.jpgLes exposés, ou le fait de devoir faire une présentation orale devant la classe est une étape indispensable que chaque élève doit affronter dans le courant de sa vie scolaire. Détestée par les grands timides, crainte par la plupart des élèves, elle force à devoir expliquer – devant tous ses collègues – un sujet, qui souvent ne nous passionne pas complètement.

 

Cet exercice est pourtant très utile, puisque vous aurez à faire face à des examens oraux, et plus tard, à des entretiens d’embauche, des  présentations de rapports, de projets, ou autre.

 

Voici donc les étapes indispensables pour préparer vos présentations – accompagnées de quelques astuces pour mieux gérer cela.

 

Préparer le contenu de son exposé 

Quand le contenu de son exposé est bien maîtrisé, il vous sera plus facile de le présenter oralement – même si vous avez le trac – car vous maîtriserez votre sujet.

 

Mais par où commencer ?

 

  •  Cibler les attentes de votre professeur

 

Une fois votre sujet choisi, et avant de sauter immédiatement dans le vif du sujet, clarifiez bien avec votre professeur quelles sont ses attentes. 

 

Que devez-vous présenter et mettre en lumière ? Sous quels aspects souhaite-t-il que la problématique soit abordée ?

 

Eviter les malentendus dès le début vous garantira moins de perte de temps et d’avantage de succès.

 

  • Se documenter

 

Tout d’abord, en recherchant de la documentation ! Vos profs vous l’auront sûrement dit : renseignez-vous correctement sur le sujet, à l’aide d’Internet ou en vous rendant dans une bibliothèque.

 

Cette phase de documentation vous permettra de construire le corps de votre exposé. De plus, cela vous permettra de vous baser sur du contenu de qualité – de bonnes citations qui rendront votre présentation plus sérieuse.

 

En plus de vous rendre crédible et de structurer votre travail, ces informations prouveront à votre prof que vous avez fait des recherches et passé du temps à réviser.

 

Astuce : attention à la fiabilité des informations. Sur Internet, il existe un grand nombre de ressources disponibles. Vérifiez l’auteur, privilégiez les institutions reconnues ou les personnes ayant donné leurs noms – s’il y a des chiffres ou des informations factuelles vérifiez qu’ils soient bien à jour.

 

Attention également au plagiat. Ce n’est pas autorisé et de plus en plus de logiciels permettent aux professeurs de rapidement savoir si votre travail est de vous ou pas. Notez donc bien la provenance de vos sources.

 

  • Rédiger un plan

 

Une fois le matériel sur lequel vous allez travailler récolté, vous pourrez alors faire un plan : qu’allez-vous dire en premier, en deuxième… comment allez-vous aborder ensuite chaque point et à quel moment prévoyez vous de montrer tels ou tels documents ?

Traditionnellement, un exposé commence souvent par une introduction où vous présenterez de manière courte le sujet en général, son contexte, et de quoi vous allez parler pendant le reste de la présentation.

 

Ensuite vous développerez en plusieurs parties selon les différentes facettes de votre sujet. Pour terminer, vous ferez une conclusion en résumant les points forts de votre présentation.

 

Structurer votre exposé vous aidera à ne rien oublier et à rester clair, quoi qu’il advienne.  

 

Astuce : pour être à l’aise, faites en sorte d’avoir terminé de travailler sur le contenu quelques jours avant votre exposé. Ca vous permettra de vous concentrer sur la manière dont vous allez présenter le tout, à répéter et à mémoriser ce que vous devrez dire.

Le support 

Il existe une multitude de supports différents pour présenter un exposé. On pense immédiatement au logiciel Powerpoint, mais ce n’est évidemment pas la seule option possible.

 

Il y a notamment Prezi – ou encore tous les outils webs disponibles. Vous pouvez par exemple utiliser des vidéos, prises en ligne ou créées par vos soins, afficher un site web s’il est bien réalisé (et surtout fiable), voire faire preuve de plus de créativité encore !

 

Selon votre sujet, vous pouvez également choisir de ne pas utiliser de support informatique !

En effet, un support informatique reste un outil et ce qui compte avant tout, c’est le contenu de votre présentation.
Si vous jugez que votre présentation sera plus efficace avec un bon vieux tableau, un flip chart, une affiche placardée contre un mur, ou en distribuant des documents, n’hésitez pas.

 

Astuce : Si vous choisissez l’option d’un support multimédia, venez 15 minutes avant en classe et vérifiez bien avant votre présentation que tout fonctionne et que vous n’avez pas oublié quelque chose d’important (support, câble, hauts parleurs, etc.).

 

La présentation orale

Rappelez-vous aussi qu’avoir le trac est normal. La plupart des grands acteurs, même après plusieurs années de scène, ressentent toujours le trac avant le spectacle. Vous avez le trac ? C’est tout à fait légitime !

 

Ce qui compte avant tout dans un bon exposé, c’est le sujet ! Vous avez peur de parler en public ou de ne pas être un bon orateur, c’est compréhensible. Mais au fond, le professeur jugera avant tout le sujet concerné.

 

Ensuite, détendez-vous. C’est facile à dire, certes mais c’est le seul moyen d’être sûr de ne pas parler trop vite, de manquer de souffle ou de finir aussi rouge qu’une tomate.

 

Ensuite, pour que votre présentation soit bonne, il faudra faire attention à plusieurs éléments :

 

  • Votre voix

Parlez fort et distinctement. Ca vous évitera de devoir répéter ou de perdre contenance lorsque quelqu’un vous demandera de parler plus fort.

 

Essayez également de changer d’intonation de voix. C’est de cette manière que vous n’ennuierez pas vos camarades et leur communiquerez de l’énergie.

 

  • Evitez de lire

Le meilleur moyen de donner une impression d’assurance est de ne pas lire votre exposé. Que vous l’avez appris par cœur ou que vous vous aidiez avec un support écrit, l’important est de donner l’impression d’être plus ou moins spontané.

 

Si vous avez peur de parler en public, préparez vous aussi des petites fiches. Celles-ci vous permettront de ne pas perdre le fil. Mais afin de ne pas donner l’impression de lire ce que vous avez écrit, vous pouvez y noter ou mettre en avant les mots-clés, ou ce qui est important.

 

Le fait d’écrire ces petites fiches vous permettra également de mémoriser les points principaux à communiquer, ainsi qu’à vous rassurer en cas d’oubli.

 

Astuce : si vous avez de la peine à ne pas lire, n’hésitez pas à apprendre votre texte par cœur (comme au théâtre). Ca donnera ainsi une impression plus naturelle.

 

  • Parler lentement

Le secret est ensuite de parler lentement. Quand on stresse, on a tendance à accélérer son débit de paroles. Si vous vous en rendez compte, stoppez momentanément ce que vous dites, respirez et reprenez lentement.

 

Parler lentement et mettre des silences entre vos phrases permet à votre auditoire de mieux intégrer ce que vous dites, et d’avoir l’air plus assuré. De plus, ça vous évitera d’avoir terminé votre exposé deux fois plus rapidement que ce que vous aviez prévu.   

 

  • Attention à votre gestuelle

Quand on fait une présentation et qu’on est nerveux, on a tendance à sautiller, ou faire des allers-retours qui peuvent vite être agaçant pour le public.

 

Faites donc attention à bouger mais calmement. De plus, attention à  ne pas croiser vos bras, ou à ne pas glisser vos mains dans vos poches. Ecartez les jambes, ne les croisez surtout pas et ne tournez pas le dos à votre public.

 

  • Respectez votre temps de parole 

Il est parfois difficile de savoir si on est dans les temps ou non. Il est pourtant important de bien respecter le temps de parole.

 

Pour cela, n’hésitez pas à vous chronométrer devant un miroir avant le jour J, et portez une montre pour vous assurer que vous êtes dans les temps. Pour terminer, gardez toujours quelques minutes en réserve pour les questions de la classe, à la fin de l'exposé.

 

Et si possible, gardez le sourire !

 

La conclusion

Vous avez très certainement déjà entendu un exposé se terminer par «  Ouais... voilà. » Ce n’est pas idéal car la fin est souvent ce qui fige une impression sur ce que vous avez dit.

 

Récapitulez les idées principales de ce que vous avez présenté, puis faites une petite conclusion. N’hésitez donc pas à la préparer en avance – qu’elle qu’en soit la forme : une citation, une expérience personnelle, la répétition des moments clés de votre sujet, une perspective future ou encore posez une question à votre auditoire…

 

Et ensuite, ponctuez avec : merci de votre attention. Ce qui permettra à votre public de savoir que vous avez terminé.

Pour en savoir plus :

 

 


Swiss Label